Les étudiants du conservatoire d’Alger, forcés de déménager pour laisser place à un service de passeport biométrique !

original_57133d87da8f6_599x315‘Une pétition intitulée : « Artistes Architectes Écrivains Conservateurs Citoyens Associations: Mobilisation: On a cours au conservatoire. » a été lancée ce dimanche 17 Avril 2016 par les étudiants du conservatoire d’Alger.
Extrait du texte de la pétition :
« 200 à 300 élèves du conservatoire central d’Alger et leurs profs ont été victimes d’un ordre administratif de La Wilaya d’Alger.
Un préavis de 48 heures pour déguerpir et voilà tout un pan de notre vie culturelle jeté aux oubliettes, sous prétexte de rénovation des locaux et, dit-on, d’affectation à un service des passeports biométriques ! Du mobilier et des archives balancés on ne sait où, des pianos transportés comme de vulgaires madriers, dont l’un de concert qui se vendrait en Europe aux enchères. »
Une pétition sur la base de laquelle une procédure judiciaire sera entamé avant la fin de semaine en référée auprès du tribunal d’Alger pour la réintégration au conservateur des adhérents et élèves inscrit
pour l’année scolaire 2015 / 2016.
Toutes les personnes citoyennes sont invités aussi à signer la pétition accompagnés d’une copie leur carte d’identité et une copie de la carte adhérent pour les membres inscrits au conservatoire.
Quelques témoignages d’élèves du conservatoire :
« Nous nous étions présentés comme chaque mardi à notre cours hebdomadaire de musique. A notre arrivée, nous sommes tombés nez à nez avec des agents de la wilaya entrain de vider les lieux et déménager nos instruments », témoigne un élève au HuffPost Algérie.
« Nous condamnons aussi la manière dont les instruments de musique, certains datant du 18e, 19e et 20e siècle, ont été déplacés et détériorés »
La version officielle serait que L’APC de la Casbah et la wilaya d’Alger évoquent « un site dangereux » devant subir des réhabilitations.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :