Ces franco-algériens expatriés en Algérie

aeroport d'AlgerFace à la conjoncture économique et à la précarité de l’emploi en France, les franco-algériens sont de plus nombreux à vouloir s’installer en Algérie et pourquoi pas créer leur entreprise et apporter leur touche d’expatrié à leur pays d’origine. Nous avons recueilli le témoignage de l’un d’entre eux.

Charaf est un Franco Algérien de 32 ans qui a décidé de s’installer à Alger depuis un an pour y créer son entreprise.

Titulaire d’une licence commerciale dans sa ville d’origine, Grenoble, il a revendu son entreprise dans la télécommunication pour se consacrer pleinement à son activité en Algérie.

Comment cela a t-il commencé?

Pendant un séjour en Algérie, j’ai pu constater qu’il y avait beaucoup de secteur économique à développer. J’ai donc décidé de créer mon entreprise dans le nettoyage et hygiène sans eau avec des produits biodégradables.

L’adaptation a-t-elle été facile?

Le fléau de tous les chefs d’entreprise en Algérie est cette bureaucratie qui vous fait perdre un temps fou malgré les facilitations du gouvernement. L’adaptation est difficile car chaque administration se renvoi le travail à effectuer ajouter à cela l’excès de zèle, pour ma part j’ai eu un peu de chance en rencontrant des personnes compétentes et prêtes à vous aider.

Quel ont été les difficultés rencontrées? 

Le plus difficile au début est cette bureaucratie mais j’ai pu rencontrer des personnes qui aiment leur métier et vous aide sans contrepartie, qui sont heureux de voir des émigrés venir créer de l’emploi en Algérie.

Ce qui vous plait et vous déplaît dans cette aventure?

Ce qui me plait est le fait que dès que vous devenez une référence, ont vous propose différents projets.

Ce qui me déplaît c’est que très peu ont une attitude professionnelle, le recrutement est difficile.

Il y a peu de loisirs en Algérie, et les seuls endroits sont pris d’assaut,  Il y a quelques salles de sports bien équipées également.

Quels conseils donneriez vous aux personnes désirant s’installer en Algérie?

Les conseils que je donnerai sont de bien étudier la faisabilité de votre projet car si les démarches sur papier peuvent paraître simple sur le terrain c’est tout autre, savoir bien s’entourer par exemple avec la chambre de commerce algero-francaise ou groupe d’affaire dédier aux créateurs d’entreprises, bien choisir sa ville par rapport à l’activité que vous souhaiter développer, prévoir un fond de roulement pour palier au retard, de l’argent de poche pour subvenir à vos besoins car le temps de création jusqu’à l’ouverture de votre entreprise est très long surtout si vous importez vos produits ou matériels, etc

Enfin, il faut bien évaluer son projet en Algérie, bien s’entourer, car si la création est difficile, une fois lancée vous serez plus que satisfait



Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :